Décès d'un nouveau-né suite à un déclenchement inapproprié (1999)

Informations sur l'usage du cytotec® (misoprostol) en obstétrique et sur l'accouchement déclenché en général
mamancyto
Administrateur
Messages : 120
Inscription : 24 octobre 2011, 21:47

Décès d'un nouveau-né suite à un déclenchement inapproprié (1999)

Message par mamancyto » 04 avril 2017, 16:03

http://www.informationhospitaliere.com/ ... ement.html

L'accouchement a eu lieu en 1999.
Un accouchement a été déclenché pour favoriser la présence du père. Le nouveau-né décède des suites d’une souffrance fœtale aiguë et le gynécologue obstétricien est condamné pour homicide involontaire par la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Nîmes dans une décision rendue le 13 avril 2006.
l’examen des faits laisse apparaître que l’opération de déclenchement a été réalisée de façon tout à fait inappropriée.
Il semble effectivement que les conditions habituellement requises pour réaliser un accouchement de convenance n’étaient pas réunies. Il n’y avait pas de dilation du col favorable et la mise en place de la perfusion de syntocinon était prématurée. L’expertise a révélé « une hypercinésie (augmentation de la fréquence des contractions et une hypertonie utérine (augmentation du tonus du muscle utérin) ne permettant pas une bonne oxygénation du fœtus ». Il apparaît également que le score de Bishop n’était pas favorable et que le médecin n’avait pas tiré toutes les conséquences du tracé du monitoring. Le médecin avait enfin rompu les membranes pour provoquer la rupture de la poche des eaux.
Les souffrances fœtales liées à ces manipulations ont été augmentées par le fait que « le cordon était enroulé autour du thorax du bébé », entraînant un écrasement contre la paroi du bassin et diminuant l’apport en oxygène.

Répondre