Bêtisier 3 : Houston, on a un problème

Informations sur l'usage du cytotec® (misoprostol) en obstétrique et sur l'accouchement déclenché en général
mamancyto
Administrateur
Messages : 120
Inscription : 24 octobre 2011, 21:47

Bêtisier 3 : Houston, on a un problème

Message par mamancyto » 05 octobre 2014, 21:37

LE GRAND BÊTISIER DU MISOPROSTOL

EPISODE 3 : Houston, on a un problème
Image

Depuis l’étude de Carlan qui administrait des doses de vache à des femmes précédemment césarisées, on a quand-même fini par arrêter de déclencher au Cytotec® lorsque les femmes avaient un utérus cicatriciel.

On doit cette grande avancée à l’auteure de la première étude (celle qui considérait que le décès de la dame ne pouvait pas avoir été causé par le Cytotec®).
Dans ce nouvel essai, datant de 1998, ils comparaient le misoprostol à l’ocytocine sur des femmes avec utérus cicatriciel mais ils ont été obligés d’arrêter l’essai à la 38ème patiente car ils avaient déjà 2 ruptures utérines dans le groupe Cytotec (qui comptait alors 17 femmes).
Et pourtant ils ne donnaient « que » 25 µg toutes les 6 heures.
Wing DA, Lovett K, et al. Disruption of prior uterine incision following misoprostol for labor induction in women with previous cesarean delivery, Obstet Gynecol 91 (1998):828-30.

Les auteurs notent que la réparation de la rupture utérine a été difficile et a nécessité une dissection rétropéritonéale : “Repair was difficult and required retroperitoneal dissection.”

Moi, j’aimerais bien savoir POURQUOI l’utérus de la dame était à ce point amoché qu’ils n’arrivaient pas à le recoudre ?

Les auteurs de l’étude apportent un début d’explication : « Other prostaglandin preparations alter the chemical and structural composition of the cervix and it appears that misoprostol functions in a similar fashion ». (D’autres préparations à base de prostaglandines altèrent la composition chimique et structurelle du col de l’utérus et il semble que le misoprostol fonctionne de la même façon).

Le côté positif de l’affaire, c’est qu’après cette désastreuse expérience, les obstétriciens ont émis la recommandation de ne pas utiliser le Cytotec sur utérus cicatriciel.

Mais personne n’a poussé le raisonnement jusqu’à se dire que si le Cytotec® était plus dangereux que les autres utérotoniques sur un utérus cicatriciel… il l’était aussi sur un utérus sain…

Pourtant, en 2000, Marsden Wagner rapportait dans le journal Midwifery Today le propos suivant échangé entre obstétriciens sur Internet à propos du Cytotec : « The stuff turns the cervix to complete mushie.» (ce truc transforme le col en une vraie bouillie).

Nous avons trouvé un témoignage allant dans le même sens en commentaire d’un article médical :
« Quand je l'utilisais [NDLR : le cytotec], j'ai été confronté à une rupture utérine et décès maternel (1/4 de cp seulement, je précise) qui avait été précédée d'impressions bizarres concernant l'aspect du segment inférieur en cas de césariennes après déclenchement par misoprostol : segment inférieur devenu "gélatineux", dissocié, non rompu, mais impossible à suturer sans le déchirer, comme le tissu hépatique par exemple. »

Ce médecin parle bien de l’effet du cytotec sur utérus non-cicatriciel.
Mais voilà, ces propos restent à l’état de confidences entre médecins et ils se contentent de remarquer qu’un utérus déchiré par le cytotec est vraiment compliqué à recoudre.

Image
La pétition pour demander l’interdiction de l’utilisation détournée du cytotec dans les déclenchements d’accouchements est toujours en ligne sur le site de l'association Timéo et les Autres.

Retrouvez les autres épisodes du bêtisier :
- Episode 1 : Cachez ce décès que je ne saurais voir
- Episode 2 : Meuh non c’est pas dangereux !
- Episode 4 : Ça va plus vite … à la césa !
- Episode 5 : Petits tours de passe-passe
- Episode 6 : Chronique d’une hécatombe annoncée
- Episode 7 : Les yeux fermés (ou comment recruter des « volontaires » pour un essai clinique)

*misoprostol : molécule contenue dans le Cytotec®, un médicament destiné à traiter les ulcères gastriques et détourné de son usage pour déclencher des accouchements.

Crédits Illustrations : http://clipartof.com

Répondre