Appel à toutes les victimes de déclenchement au cytotec

Informations sur l'usage du cytotec® (misoprostol) en obstétrique et sur l'accouchement déclenché en général
mamancyto
Administrateur
Messages : 120
Inscription : 24 octobre 2011, 21:47

Appel à toutes les victimes de déclenchement au cytotec

Message par mamancyto » 16 octobre 2013, 22:49

Vous avez subi un déclenchement d'accouchement au cytotec ?
Cette pratique, hautement risquée mais économiquement avantageuse, est contraire à la Loi.
Image

Les pouvoirs publics ont commencé à s'exprimer à ce sujet, mais nous n'avons pas encore obtenu l'enquête ni l'interdiction officielle demandées à Mme La Ministre de la Santé par courrier du 5 mars 2013.

Seules de nombreuses réclamations des victimes auprès des ARS (Agences Régionales de Santé), permettront d'alerter les pouvoirs publics sur la gravité de la situation et de mettre fin à ce triste scandale.

Dans quel cas déposer une réclamation ?
- En cas de déclenchement de l'accouchement au cytotec, quelle que soit l'issue de l'accouchement.
- En cas de refus de la maternité de vous envoyer votre dossier médical (une absence de réponse dans un délai d'un mois équivaut à un refus).
- En cas de refus de la maternité de vous donner un médicament autorisé pour déclencher votre accouchement.

Où déposer une réclamation ?
Il vous suffit d'envoyer un courrier à la délégation territoriale de l'ARS de votre département (http://www.ars.sante.fr/portail.0.html) cliquer sur votre région, puis chercher "contacter le siège ou les délégations"

Comment demander son dossier médical ?
Téléchargez la lettre type à compléter et à envoyer à votre maternité en courrier recommandé avec accusé de réception.

Comment déclarer un effet indésirable ?
Si vous ou votre bébé avez subi des effets indésirables, quels qu'ils soient déclarez-le auprès des centres de pharmacovigilance, en envoyant une copie de votre déclaration à l'ARS (délégations territoriales).

Dans tous les cas, n'hésitez pas à nous solliciter pour vous accompagner dans ces démarches.
Informez-nous de vos démarches afin qui nous puissions tenir un registre des réclamations déposées.

ENSEMBLE, nous pouvons briser la LOI DU SILENCE.
Mais si nous restons isolés, ce que nous et nos enfants avons vécu n'a aucune existence officielle.

Répondre