Affaire cytotec: avis de professionnels (contre)

Informations sur l'usage du cytotec® (misoprostol) en obstétrique et sur l'accouchement déclenché en général
mamancyto
Administrateur
Messages : 120
Inscription : 24 octobre 2011, 21:47

Affaire cytotec: avis de professionnels (contre)

Message par mamancyto » 26 mars 2013, 21:20

Quelques commentaires de professionnels à un article de Luc Perino intitulé "Ne plus déclencher la venue au monde":
Nous avons vu les hypertonies de ces produits chimiques prostaglandines et ocytocines si ils sont « manipulés sans tact ni mesure » !! L’enfant n’est plus oxygéné et envoi des SOS car chaque femme a un niveau de tolérance différent au produit , dosage en Ml/h très variable ! La péridurale permettait et osait le « plus vite »..mais l’utérus répond NON et le gosse SOS…Combien de fois sur ralentissements varaibles j’ai pris la garde à 19 h et arrêté l’ocytocine pour sauver une situation ubuesque !
[...] Le cytotec est dangereux pour les bébés vivants ! Il est torride, la femme va parfois se tordre et elle perd pied, incontrôlable, elle dit qu’elle agonise tant l’intensité est grande, l’hypoxie est possible et la SFA coûte beaucoup plus cher que l’économie envisagée !
Respectez les femmes et les bébés !
Parlez des sages femmes , qui sont là aussi, qui mettent un maximum de bébés au monde et qui quand elles collaborent avec des gynécologues humains et patients évitent la précipitation. Si les équipes se mettent à l’écoute des usagères même impatientes, ils offrent des services tellement plus adaptés.
Pour ma part avoir lu noir sur blanc trois faux témoignages de médecins m’a laissé des plus méfiantes ! D’ailleurs le docteur G m’a dit en 1979 : « Martine en cas de pépin c’est chacun pour soi ! » Bonjour le travail d’équipe ! [...] Mais par pitié pas de cytotec quand un bébé est dans la « terrine » !!! On peut avoir de l’humour aussi ! Ce métier est génial et comme le disait sur Inter à l’instant un écrivain, respectons le temps, le sujet et ses désirs..parfois inconscients !
Le déclenchement du travail ne doit être pratiqué que pour des raisons médicales après une évaluation « bénéfices versus risques » et obtention d’un consentement éclairé de la patiente sur cette démarche qui doit intéresser tous les acteurs potentiellement concernés (pédiatres notamment). Les médicaments avec autorisation (AMM) sont suffisants. Le recours au Cytotec est de ce fait non justifié.
Ne pas confondre salle d’accouchement et salon du bricolage.
EB
Obstétricien chef de service maternité niveau 3
Commentaire laissé par un gynécologue sur un article de presse médicale:
Une expérience très négative

Le 02 mars 2013
Je voudrais témoigner d'une expérience passée du misoprostol, car je ne l'utilise plus au troisième trimestre même pour les MFIU.
Le misoprostol est surtout un très puissant agent de maturation du col, en plus de l'action contractile.
Ainsi le danger est qu'il favorise les ruptures utérines, pas seulement par l'hypertonie, mais parce que je pense qu'il "mature " souvent le segment inférieur au-dessus du col et le fragilise.
Quand je l'utilisais, j'ai été confronté à une rupture utérine et décès maternel (1/4 de cp seulement, je précise) qui avait été précédée d'impressions bizarres concernant l'aspect du segment inférieur en cas de césariennes après déclenchement par misoprostol : segment inférieur devenu "gélatineux", dissocié, non rompu, mais impossible à suturer sans le déchirer, comme le tissu hépatique par exemple.
Peut-être n'est-ce qu'une question de galénique, mais en l'état, je suis content de la position de l'agence pour son utilisation hors protocole de recherche.
J'ai vu aussi une hypertonie avec embolie amniotique rattrapée par les cheveux lors d'un déclenchement pour MFIU à terme récemment.
Au début, j'avais été emballé par son efficacité (Cf articles de Déborah Wing), mais je pense maintenant que le rapport bénéfice-risque est très défavorable en l'état pour la grossesse à terme, y-compris en cas de MFIU, a contrario des IVG et les IMG pas trop tardives.
En revanche, j'utilise bien volontiers les deux autres principaux produits sur le marché, avec jamais des effets aussi marqués que le misoprostol, même 1/4 de cp seulement.
Hors CHU, j'invite les gynécos à la plus grande prudence.

Ce produit me fait très peur depuis plus de 15 ans maintenant.

Répondre