Implications Médico-Juridiques

Informations sur l'usage du cytotec® (misoprostol) en obstétrique et sur l'accouchement déclenché en général
mamancyto
Administrateur
Messages : 120
Inscription : 24 octobre 2011, 21:47

Implications Médico-Juridiques

Message par mamancyto » 09 novembre 2011, 00:40

Trouvé sur le site gyneweb (un site français de gynécologues)

http://pro.gyneweb.fr/sources/obstetriq ... IQUES.html
IMPLICATIONS MÉDICO-JURIDIQUES
DE LA PROGRAMMATION DE L'ACCOUCHEMENT

(d'après la communication du Pr Pierre)

La majorité des incidences en responsabilité juridique dans la programmation de l'accouchement sont liées à des déclenchements sur col défavorable et par des moyens autres que les moyens conventionnels. Elles impliquent presque autant les sages-femmes que les obstétriciens, du fait de leur rôle et/ou de leur seule présence lors du déclenchement. Ce tableau global ne remet pas en cause le principe de la programmation ou ses moyens, dans des conditions favorables, mais incite cependant à poser quelques barrières de bonne pratique.
C'est quoi des "moyens autres que les moyens conventionnels"?

Comme ce n'est pas précisé, cherchons quels sont les moyens conventionnels:
D'après la HAS, les méthodes de déclenchements sont:
-administration intravaginale d’un gel de prostaglandines
- perfusion intraveineuse d’ocytocine associée à une rupture de la poche des eaux
- décollement des membranes.
http://www.has-sante.fr/portail/upload/ ... ations.pdf

Alors les "moyens autres que les moyens conventionnels" qui peuvent conduire sages-femmes et gynécologues devant les tribunaux, qu'est-ce que ça peut bien être, hein?

Continuons la lecture pour essayer d'y voir un peu plus clair:
En conclusion de la discussion des experts
La disponibilité effective de l'obstétricien est d'autant plus importante dans la programmation de l'accouchement que le déclenchement se fait sans raisons médicales et, juridiquement, celui-ci ne doit donc s'effectuer que dans des conditions d'information et de consentement éclairé des patientes, dans des situations locales favorables et selon des techniques éprouvées, n'utilisant pas, en particulier, des produits dans des conditions non validées par une A.M.M.
Euh, des "produits dans des conditions non validées par une AMM", ça veut dire des produits qui auraient une AMM (autorisation de mise sur le marché) dans une autre indication? Et qui seraient en quelque sorte détournés de leur usage???

Au fait, 41 SA + 3 jours, ce n'est pas une raison médicale pour déclencher. Encore et toujours la HAS (qu'est-ce qu'on ferait sans eux?)
L’âge gestationnel est défini en semaines d’aménorrhée complètes (SA). Ainsi on considère comme grossesse à terme toute grossesse de 37 à 41 SA, le terme théorique correspond à 41 SA, et on parle de terme dépassé à partir de 42 SA.
Anne

Répondre