Partage d'informations sur le cytotec®

Informations sur l'usage du cytotec® (misoprostol) en obstétrique et sur l'accouchement déclenché en général
papacyto
Messages : 30
Inscription : 24 octobre 2011, 22:00

Partage d'informations sur le cytotec®

Message par papacyto » 28 octobre 2011, 22:00

Si vous avez des informations complémentaires ou des documents à publier à propos du cytotec®, ce sujet vous est ouvert.
N'oubliez pas de citer vos sources.

benoit
Messages : 1
Inscription : 08 novembre 2011, 20:52

Re: Partage d'informations sur le cytotec®

Message par benoit » 08 novembre 2011, 21:00

Bonjour

Pour les parents concernés, sachons utiliser les données des professionnels (page 60 à 67) :
http://has-sante.fr/portail/upload/docs ... ntaire.pdf

Selon l'HAS, au sommet hiérarchique des recommandations françaises,
4.5.4 Recommandations
Le misoprostol (prostaglandine E1) n’a pas d’Autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le
déclenchement artificiel du travail. Des études réalisées avec des faibles doses de misoprostol
paraissent montrer une efficacité et une tolérance comparables à celles des prostaglandines E2.
Son utilisation dans cette indication doit être réservée à des essais randomisés de puissance
suffisante pour en évaluer les complications éventuelles.
En somme, le cytotec n'est pas forcément à jeter, mais il serait bon que les parents soient bien informés, et que son utilisation soit bien encadrée et plutôt prudente...

mamancyto
Administrateur
Messages : 120
Inscription : 24 octobre 2011, 21:47

Re: Partage d'informations sur le cytotec®

Message par mamancyto » 08 novembre 2011, 21:51

La HAS dit clairement:
Son utilisation dans cette indication doit être réservée à des essais randomisés de puissance
suffisante pour en évaluer les complications éventuelles.
Or des essais randomisés, ça ne se fait pas n'importe comment. Il s'agit de recherche biomédicale, et les patients doivent recevoir une information complète (notamment sur les risques et les alternatives) et donner leur accord par écrit.
http://www.recherche-biomedicale.sante. ... 3A_loi.pdf
Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale
Dispositions législatives relatives au chapitre : La protection des droits de la personne

Code de la santé publique
[...]
Article L1122-1
(Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 15 I Journal Officiel du 5 mars 2002)
(Loi nº 2004-806 du 9 août 2004 art. 89 I, II Journal Officiel du 11 août 2004)
Préalablement à la réalisation d'une recherche biomédicale sur une personne, l'investigateur, ou un médecin qui le représente, lui fait connaître notamment :
1º L'objectif, la méthodologie et la durée de la recherche ;
2º Les bénéfices attendus, les contraintes et les risques prévisibles, y compris en cas d'arrêt de la recherche avant son terme ;
3º Les éventuelles alternatives médicales ;
4º Les modalités de prise en charge médicale prévues en fin de recherche, si une telle prise en charge est nécessaire, en cas d'arrêt prématuré de la recherche, et en cas d'exclusion de la recherche ;
5º L'avis du comité mentionné à l'article L. 1123-1 et l'autorisation de l'autorité compétente mentionnée à l'article L. 1123-12. Il l'informe également de son droit d'avoir communication, au cours ou à l'issue de la recherche, des informations concernant sa santé, qu'il détient ;
[...]
Article L1122-1-1
(inséré par Loi nº 2004-806 du 9 août 2004 art. 89 III Journal Officiel du 11 août 2004)
Aucune recherche biomédicale ne peut être pratiquée sur une personne sans son
consentement libre et éclairé, recueilli après que lui a été délivrée l'information prévue à l'article L. 1122-1.
Le consentement est donné par écrit ou, en cas d'impossibilité, attesté par un tiers. Ce dernier doit être totalement indépendant de l'investigateur et du promoteur.
De deux choses l'une:
- Ou bien les gynécos qui utilisent le cytotec sont hors-la-loi car ils le font en dépit de l'absence d'AMM
- Ou bien ils font de la recherche médicale sans en informer les patientes, et là c'est encore pire.

http://www.recherche-biomedicale.sante. ... 2A_loi.pdf
Comme il est dit à l'article 223-8 du code pénal ci-après reproduit :
« Le fait de pratiquer ou de faire pratiquer sur une personne une recherche biomédicale sans avoir recueilli le consentement libre, éclairé et exprès de l'intéressé, des titulaires de l'autorité parentale ou du tuteur ou d'autres personnes, autorités ou organes désignés pour consentir à la recherche ou pour l'autoriser, dans les cas prévus par les dispositions du code de la santé publique est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende [...]"

papacyto
Messages : 30
Inscription : 24 octobre 2011, 22:00

Re: Partage d'informations sur le cytotec®

Message par papacyto » 08 novembre 2011, 23:05

La recherche médicale apportera peut-être un jour une solution pour déclencher de manière plus "propre" y compris avec du misoprostol en mettant au point des méthodes d'administration, des dosages ou des protocoles plus respectueux et surtout mieux contrôlés. Mais ce n'est manifestement pas le cas aujourd'hui avec les comprimés de cytotec®. Que des recherches continuent (dans le cadre d'essais cliniques encadrés) n'est pas choquant et même encourageant. Les déclenchements sont parfois de bonnes pratiques pour limiter les risques liés à certaines pathologies (manque de Liquide Amniotique, calcification du placenta, prééclampsies, dépassements importants de terme, etc.). Ici, la position défendue par la HAS est de poursuivre cet effort de recherche en l'absence de données suffisantes pour valider cette méthode de déclenchement et suggère donc de ne pas utiliser ce produit en dehors d'essais randomisés.

Il faut savoir que les comprimés de cytotec ne permettent pas de déterminer avec précision la dose administrée car les comprimés sont à l'origine conditionnés en 200µg, il faut donc les couper en 4 pour une dose en 50µg et en 8 pour une dose de 25µg (dose recommandée dans de nombreuses études récentes). Ce découpage n'étant pas prévu dans la présentation du comprimé, le dosage s'avère donc très aléatoire. Les recherches actuelles introduisent des méthodes d'administration différentes par dosage progressif (utilisation d'un DIV*, Etude sur la libération progressive de misoprostol, Misodel™, Misopess™), mais ces méthodes ne permettent pas de réduire la durée d'action du produit une fois administré (demi-vie** d'environ 1h30 - http://www.biam2.org/www/Sub347.html) ce qui fait qu'il est impossible d'arrêter les effets du produits en cas de problèmes avérés sauf à envisager des interventions en urgence (césarienne ou extraction instrumentale) - A comparer avec la prostagandine E2 avec une demi-vie de quelques minutes. (http://www.edimark.fr/publications/arti ... ontre/6393).

* Dispositif intra-vaginal à libération prolongée
** Evolution dans le temps de la concentration plasmatique du misoprostol (document original)
Image

Guineapigmom
Messages : 8
Inscription : 10 novembre 2011, 14:55
Localisation : Fribourg, Suisse

Re: Partage d'informations sur le cytotec®

Message par Guineapigmom » 10 novembre 2011, 19:20

Pour les anglophones, le site américain des sage-femmes "Midwifery Today" a une page consacrée aux "Cytotec and drugs in labor": http://www.midwiferytoday.com/cytotec/

Ces articles rédigés par des professionnels de la naissance ne sont ni trop longs ni trop techniques, de bons résumés des études scientifiques, avec une bibliographie de qualité. J'aimerai notamment vous signaler l'article de Marsden Wagner "Cytotec induction and off-label use", paru en 2003 (http://www.midwiferytoday.com/articles/cytotec.asp), dans lequel il précise que l'argument des médecins "on utilise toujours des médicaments off-label" est fallacieux dans le cas du cytotec: En effet, son utilisation sur la femme enceinte n'est pas seulement off-label (littéralement "hors étiquette", c'est à dire que "l'utilisation prescrite dévie de l'indication et /ou de la posologie permise" [définition de l'Académie Suisse de médecine]), mais CONTRE-étiquette, puisque les indications du fabricant stipulent très clairement qu'il ne faut pas donner du cytotec à une femme enceinte. Le médecin qui le fait ne se contente donc pas de "dévier" des indications et de la posologie, mais va franchement à l'encontre de celles-ci.

J'ai personnellement passé des heures à arpenter le web à la recherches d'informations sur le cytotec et il est rarissime d'en trouver en français. Le problème du cytotec a été abordé lors des Etats Généraux de la Naissance de 2006, consacrés au déclenchement:
http://www.quellenaissancedemain.info/a ... ement.html
Sur le cytotec, voir notamment ce qu'a dit à cette occasion Cécile Loup, présidente de l'AFAR (Alliance Francophone pour un Accouchement Respecté): A la conquête du contrôle absolu du déclenchement: la chimère du misoprostol (cytotec)

L'AFAR possède d'ailleurs une base de données sur le cytotec.
La plupart de ces articles sont, malheureusement, payants. En tant que chercheuse affiliée à une université (pas en médecine, hein), je peux y avoir accès et je prépare une synthèse, en français, des études les plus récentes à ce sujet, que je mettrai ici. Le site Science Direct, qui regroupe toutes les publications scientifiques dans le domaine des sciences de la vie, recense un bon millier d'articles consacrés au misoprostol pour le déclenchement du travail. Pour la plupart d'entre eux, un résumé est accessible gratuitement et si quelqu'un recherche des détails dans un de ces articles, n'hésitez pas à me contacter en mp!

papacyto
Messages : 30
Inscription : 24 octobre 2011, 22:00

Re: Partage d'informations sur le cytotec®

Message par papacyto » 15 décembre 2011, 08:50

J'ai complété un peu plus haut les informations sur les nouvelles méthodes utilisant du misoprostol sous des formes différentes du traditionnel cachet et j'ai aussi ajouté un graphique comparatif sur la durée d'action du misoprostol en fonction de son mode d'administration. Consulter la mise à jour ici.

Cependant, je manque d'études précises sur de nouveaux produits tels le misodel™ ou misopess™ qui auraient des actions mieux contrôlées par application progressive et réellement dosée. Toute information sur le sujet m'intéresse.

De même, il serait intéressant de mieux comprendre les conséquences de la demi-vie d'un produit lors d'un accouchement. En effet, en cas de problème détecté pendant les phases de déclenchement, si on peut arrêter les effets de la molécule rapidement, rien n'empêche, en théorie, de poursuivre le processus "naturel" de dilatation/libération. Ce qui arrive régulièrement avec les perfusions d'ocytocine ou les tampons de propess (dinoprostol) que l'on peut stopper ou réduire. Avec des produits à demi-vie longue, le processus peut reprendre son cours même après retrait ou utilisation de produits pour relâcher les contractions (natispray ou gynipral, par exemple), ce qui impose alors une césarienne en urgence. Mais je manque de données pour appuyer mon propos !

papacyto
Messages : 30
Inscription : 24 octobre 2011, 22:00

Re: Partage d'informations sur le cytotec®

Message par papacyto » 12 novembre 2012, 21:54

Dans la droite ligne de mon Post précédent, j'ai trouvé cet article de BFMTV sur une demande d'AMM en Europe pour un dispositif intra vaginal à libération prolongée.

http://www.bfmtv.com/economie/declenche ... 80466.html

Nous allons tenter d'en savoir plus... On y parle quand même de doses allant jusqu'à 200mc/24h, ce qui n'est pas rien. Il va falloir qu'on trouve les études de la demande d'AMM !

Répondre